Notre association prĂ©sentĂ©e par Ouest-France lors de notre prĂ©cĂ©dente intervention au CHU de Rennes ce 17 juillet:  

Nous remercions chaleureusement Ouest-France, mais Ă©galement Orange Grand-Ouest avec notamment VĂ©ronique Burban, Camille PeignĂ© et Delphine Escure, d’avoir permis la rĂ©alisation de cet article.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-une-association-installe-le-numerique-pour-des-enfants-malades-6455881

Rennes. Une association installe le numérique pour des enfants malades

Rendre le temps moins long aux enfants du service d’hĂ©mato-oncologie hospitalisĂ©s Ă  l’hĂŽpital Sud de Rennes. C’est la mission que s’est donnĂ©e l’association Dessine moi la high-tech, crĂ©Ă©e en mars 2019. Et pour arriver Ă  ses fins, elle compte sur les outils numĂ©riques.

Des membres de l’association Dessinne moi la High-Tech avec un enfant du service d’hĂ©mato-oncologie. | Ouest France

« Tout en Ă©tant Ă  l’hĂŽpital, les enfants peuvent s’évader ailleurs Â», confie GaĂ«l Fournis, mĂ©decin et membre de l’association, Dessine moi la high-tech. CrĂ©Ă©e en mars 2019, elle regroupe 25 personnes, dont 12 travaillant Ă  Orange. Leur envie commune : permettre aux enfants du service d’hĂ©mato-oncologie et pĂ©diatrie de pouvoir dĂ©couvrir, par le biais d’ateliers divers, les nouvelles technologies.

Différents ateliers pour les enfants hospitalisés

Une fois par mois, l’association se dĂ©place Ă  l’hĂŽpital Sud de Rennes pour proposer trois ateliers numĂ©riques. Â« De la rĂ©alitĂ© virtuelle qui permet aux enfants de se plonger dans un autre environnement, la robotique, oĂč ils pourront programmer des petits engins en faisant adopter diffĂ©rents comportements. Et le pilotage de drone Â», dĂ©taillent les membres de l’association.

« L’idĂ©e Ă©tait innovante, nous avons Ă©tĂ© immĂ©diatement convaincus, indique Élise, l’animatrice du service de l’hĂŽpital. C’est une premiĂšre de faire venir le numĂ©rique Ă  l’intĂ©rieur des services. Â»

« La rĂ©alitĂ© virtuelle possĂšde des vertus thĂ©rapeutiques Â»

« Les Ă©tudes scientifiques montrent que le casque de rĂ©alitĂ© virtuelle possĂšde des vertus thĂ©rapeutiques, informe GaĂ«l. Proposer le casque pendant des soins permettra Ă  l’enfant de se projeter dans un autre univers. Â» Immersion dans une forĂȘt ou dans les fonds marins, Â« il oubliera, le temps d’un instant, oĂč il se trouve. Les facteurs comme le stress, l’anxiĂ©tĂ© ou une meilleure gestion de la douleur pourront ĂȘtre observĂ©s Â».

« Il ne faut pas oublier que les enfants sont ici pour un long moment. Notre but est que pendant une demi-journĂ©e, ils Ă©chappent Ă  leur routine Â», ajoute GaĂ«l.

Aujourd’hui, le dĂ©sir de l’association est de pouvoir Ă©tendre son secteur d’activitĂ© Ă  plusieurs hĂŽpitaux, notamment Nantes et Blois. Â« Le matĂ©riel est lĂ . Maintenant, sans aide humaine supplĂ©mentaire, on ne peut rien faire Â», ajoute VĂ©ronique, une des membres du projet.

Vous pouvez retrouver l’association sur le site : www.dessine-moi-la-high-tech.org


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *