Et si la high-tech aidait les enfants hospitalisĂ©s? C’est le pari d’une association. Venue de l’Ouest, elle prĂ©pare son arrivĂ©e Ă  Nice et a lancĂ© une cagnotte en ligne.

Elle s’appelle « Dessine-moi la High-Tech« . Son but: aider les petits princes et petites princesses Ă  s’Ă©vader, loin de leur quotidien Ă  l’hĂŽpital. MĂȘme si c’est un court instant.

Au programme: drones, robots, casque de rĂ©alitĂ© virtuelle, questions du wifi, de l’Internet… L’association c’est le trait d’union entre la technologie, les soins et les enfants.

« L’ESPACE D’UN INSTANT, LEUR FAIRE OUBLIER POURQUOI ILS SONT LÀ »

Et pour « Dessine-moi la High-Tech« , c’est une aventure qui a commencĂ© il y a deux ans.

« L’un de nos enfants se retrouve Ă  ĂȘtre touchĂ© par la maladie », raconte GrĂ©gory Nimod, prĂ©sident de l’association « Dessine-moi la High-Tech« , Â«Â et on se fait la promesse d’agir pour la cause et on va y aller avec ce qu’on sait faire, avec l’ADN d’une grande partie des membres de l’association, Ă  savoir la technologie ».

Pourquoi la technologie Ă  l’hĂŽpital? Pour GaĂ«l Fournis, vice-prĂ©sident de l’association et responsable du pĂŽle mĂ©dical, Â«Â la high tech, c’est aussi hyper accessible, les possibilitĂ©s sont quasi infinies et on peut les adapter peu Ă  peu aux difficultĂ©s des enfants et Ă  ce qui va les intĂ©resser ».

Et l’objectif est simple: Â«Â Ă  chaque fois qu’on arrive Ă  les accaparer, Ă  les mobiliser, c’est lĂ  qu’on arrive Ă  en fait Ă  leur mettre des Ă©toiles dans les yeux et l’espace d’un instant leur faire oublier pourquoi ils sont là ».

Ces ateliers s’adaptent d’ailleurs Ă  tous les Ăąges, de quelques annĂ©es Ă  18 ans. Autant de moyens que les bĂ©nĂ©voles de l’association ont mis en place, pour le plus grand bonheur des enfants. Cela permet aussi de crĂ©er du lien avec le personnel soignant, mais aussi l’entourage des enfants, que ce soient les frĂšres et sƓurs ou les parents.

« Quand on fait enfiler un casque de rĂ©alitĂ© virtuelle Ă  un parent, assez vite, on voit que ses Ă©paules vont se relĂącher. Lui aussi en fait, il va oublier l’espace de 20 minutes pourquoi il est lĂ  et ce qu’il se passe », remarque GrĂ©gory Nimod.

DES EFFETS THÉRAPEUTIQUES AUSSI?

Et d’ailleurs, cela a trĂšs certainement d’autres bienfaits. Comme le remarque GaĂ«l Fournis, Â«Â au-delĂ  de l’aspect uniquement distraction, [ça peut] avoir des bĂ©nĂ©fices mais rĂ©ellement en terme de qualitĂ© de vie, de qualitĂ© des soins, voire d’effets thĂ©rapeutiques c’est pas exclu […] il est trĂšs probable que ça ait un impact sur la gestion du stress, la gestion des douleurs, la tolĂ©rance de l’hospitalisation. »

Actuellement prĂ©sente dans cinq Ă©tablissements – Rennes, Nantes, Blois, Brest, Paris – l’association se prĂ©pare Ă  dĂ©barquer Ă  Nice, avant de tenter aussi de se dĂ©ployer sur Lyon, Marseille et mĂȘme Ă  l’international. « Dessine-moi la High-Tech » a lancĂ© une cagnotte en ligne pour pouvoir acheter tout l’Ă©quipement nĂ©cessaire Ă  ses futurs ateliers niçois.

Retrouvez l’article sur le site de Nice-Matin

Catégories : On parle de nous

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.